CELIA DELAPLACE

Vanités

Les palimpsestes éphémères de nos villes 

LA COLLECTION

En mars 2020, le temps s’est figé ! Célia s’est intéressée aux images qui tapissent les murs de nos villes. Des visages et des corps en papier sur le béton quotidien.

Des représentations éphémères qui peuplent nos paysages urbains, et imprègnent nos imaginaires.

Des images abandonnées s’effilochant au fil du temps, des intempéries, et du confinement.

Célia a traqué ces rescapées, qui se font palimpsestes improvisés et qui nous racontent tout autre chose.

Le FOLLOW 13 a sélectionné 13 de ces photographies picturales, représentations allégoriques du passage du temps.

 

Tirages limités à 25 exemplaires

A découvrir en galerie du 13 juin au 12 juillet 2021

TECHNIQUE 

photographie numérique

BIOGRAPHIE

Après une classe préparatoire littéraire et des études à Sciences Po Paris, Célia Delaplace s’initie à la photographie grâce à des cours du soir…

Elle a réalisé durant une dizaine d’années, un travail documentaire étonnant, centré sur l’espace urbain :

« Zones, ou l’échec des utopies urbaines » (publiée par le Bondy Blog et L’œil de la Photographie)

« Traceurs, ou l’art du déplacement dans l’espace urbain ».

En mars 2020, Célia a réalisé la série Vanités, photographies allégoriques d'affiches tapissant nos villes, et soumises à l'épreuve de ce temps si particulier du confinement.

CELIA portrait 3.jpg

SES OEUVRES